Mondial gay
23/07/2017

Actu » Actualite

 

Emmanuel Macron a évoqué les persécutions anti-gay avec Poutine

30-05-2017
Visites 57 personnes intéressées
Actu Actualite Emmanuel Macron a évoqué les persécutions anti-gay avec Poutine
Homosexuels tchétchènes

Vladimir Poutine a promis la "vérité complète sur les activités des autorités locales", selon Emmanuel Macron qui a évoqué les persécutions dont sont victimes les homosexuals en Tchétchénie lors de son entretien avec le président russe à Versailles.

Vladimir Poutine a dit lundi à Emmanuel Macron que "des mesures" pour faire la "vérité complète" sur les accusations de répression d'homosexuels en Tchétchénie avaient été prises, a affirmé le président français lors d'une conférence de presse conjointe à Versailles.

"Le président Poutine m'a (...) indiqué avoir pris plusieurs initiatives sur le sujet des personnes LGBT en Tchétchénie, avec des mesures visant à faire la vérité complète sur les activités des autorités locales et régler les sujets les plus sensibles", a déclaré Emmanuel Macron, promettant qu'il serait "constamment vigilant" sur la question.

"J'ai très précisément indiqué au président Poutine les attentes de la France", a-t-il aussi assuré à la presse à l'issue de son tête-à-tête avec son homologue russe, ajoutant avoir "convenu" avec lui "d'avoir un suivi extrêmement régulier ensemble" sur la question.

Le chef de l'État français a "rappelé" au président russe "l'importance de sujets qui touchent nos valeurs et nos opinions publiques", ainsi que "l'importance pour la France du respect de toutes les personnes, les minorités et sensibilités".

Plus de 50.000 personnes avaient signé mi-mai une pétition en ligne demandant à Emmanuel Macron d'"agir rapidement en condamnant et en sanctionnant la Tchétchénie sévèrement". Le nouveau président "a le devoir moral de protester et de faire entendre très puissamment la voix de la France. (...) On n'a pas le droit de laisser faire sans rien dire", affirmait ce texte.

Une autre pétition en ligne, traduite en sept langues et adressée au président Poutine, exigeait "qu'une enquête soit menée afin que toute la lumière soit faite sur ces massacres et pour que leurs auteurs soient jugés".

Protestations à Paris

Deux couples d'hommes qui s'embrassent, tenant une banderole "Stop à l'homophobie en Tchétchénie", la tour Eiffel en arrière-plan: Amnesty international avait organisé un happenaing lundi matin pour demander à Emmanuel Macron de "faire pression" sur son homologue russe Vladimir Poutine, qu'il recevait à Versailles dans l'après-midi.

Plus tard dans le journée, quelques membres de l'association FièrEs se sont rassemblés à Versailles même pour déployer une banderole dénonçant les persécutions visant la communauté LGBT en Tchétchénie, avant l'arrivée de Vladimir Poutine au châtea. Les militants ont été délogés par la police. Trois d'entre eux ont été arrêtés.

(Avec AFP)
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image