Mondial gay
22/11/2017

Actu » Actualite

 

Canular homophobe d'Hanouna

Visites 168 personnes intéressées
Actu Actualite Canular homophobe d'Hanouna
Polémique autour de l'appel d'un jeune gay affirmant avoir été mis à la porte par ses parents
Un début de polémique apparaît en marge du canular homophobe de Cyril Hanouna autour de l'appel d'un jeune gay affirmant avoir été mis à la porte par ses parents. Un témoignage révélé par Le Refuge qui se défend de toute manipulation alors que l'entourage d'Hanouna tente d'exploiter le doute pour faire retomber la mise en cause unanime dont il 

Selon des informations de BuzzFeed reprises par plusieurs médias, l'association d'aide aux jeunes homosexuels rejetés par leur famille Le Refuge aurait menti en affirmant avoir reçu un appel d'un jeune gay qui aurait été mis hors de chez lui par ses parents après avoir répondu à la fausse annonce d'Hanouna après avoir été reconnu par ses parents de par sa voix diffusée en direct à l'antenne.

Une partie de la presse avait repris cette information. Mais un certain nombre d'incohérences ont été pointées depuis autour ce témoignage par certains médias - notamment favorables à Cyril Hanouna (BuzzFeed News repris par Morandini) - qui estiment qu'il pourrait y avoir eu mensonge.

Ils soulignent certaines invraisemblances autour de la véracité ou des circonstances exactes de l'appel du jeune gay sur la ligne du Refuge et notamment le fait que les détails donnés par les responsables de l'association au sujet de cet appel dans les médias ont beaucoup varié.

Le fait que le lendemain de la séquence homophobe, le 19 mai, le président du Refuge s'est exprimé dans la presse sans faire état de ce témoignage qui n'apparaît dans les médias que trois jours plus tard, est également pointé.

Nicolas Noguier s'est exprimé sur son compte Facebook pour dénoncer les isinuations dont est l'objet son association et demander aux journalistes d'arrêter de rechercher l'identité du jeune appelant.

"Il est tellement triste d'en arriver là, écrit-il, mais je confirme qu'un jeune garçon indiquant s'être fait piéger par Cyril Hanouna a bien contacté notre dispositif d'écoute le vendredi 19 mai 2017 à 3h26 du matin et le mardi 23 mai 2017 à 14h48. Notre premier écoutant a eu un jeune homme en pleurs.

Lors du second appel, le jeune garçon a indiqué à la responsable de ligne d'écoute être en sécurité chez une tierce personne.

Notre responsable est salariée depuis 2013. Son professionnalisme, son éthique et sa déontologie sont à toute épreuve.

Il était important pour nous de signaler cet appel pour montrer combien l'exposition médiatique de ces personnes peut avoir des conséquences dramatiques. (...)

Nous avons simplement fait notre devoir. Depuis, nous subissons une déferlante de propos haineux, déstabilisants, décourageants...

A ces propos haineux s'ajoutent les appels insistants de certains journalistes qui cherchent à identifier le jeune garçon ou qui espèrent trouver la moindre faille dans nos propos pour pouvoir clamer que tout ceci ne serait que mensonge.
Aux journalistes nous rappelons que nous ne livrons et que nous ne livrerons jamais aucune information pouvant identifier un jeune appelant sans son accord.

C'est le pacte de confiance qui nous unit avec les milliers de jeunes qui nous contactent".

Quoi qu'il en soit, depuis plusieurs jours, le site Morandini.com - dont on ne peut pas dire qu'il soit un modèle de journalisme déontologique - relaie abondamment une série d'informations qui visent manifestement à détourner l'attention des internautes des turpitudes d'Hanouna en mettant en cause l'association Le Refuge et en accréditant l'idée d'une opération de déstabilisation de l'animateur.

Comment ne pas rapprocher ces insinuations ou allégations d'une déclaration de Cyril Hanouna lui-même dans son émission diffusée à la vielle du long week-end passé affirmant : "On dit beaucoup de bêtises sur nous en ce moment. Mais vous allez voir dans quelques jours que tout cela va être démonté et les choses sont beaucoup plus graves qu'on ne le croit"?...est l'objet.
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image