Mondial gay
26/05/2018

Actu » Actualite

 

Maison Blanche

Visites 1766 personnes intéressées
Actu Actualite Maison Blanche

Donald Trump blague sur le fait que son vice-président veut pendre tous les gays
Lors d’une réunion, Donald Trump a blagué sur le fait que son vice-président voulait "pendre tous les gays", selon un article du magazine The New Yorker consacré à Mike Pence, son rôle à la Maison Blanche et sa relation avec le président américain.


Mike Pence, un évangélique ultra homophobe qui s'est systématiquement opposé à toutes les avancées législatives en faveur des droits des personnes LGBT depuis près de deux décennies passées en politique, a été choisi comme vice-président par Donald Trump.

Dans un article du magazine The New Yorker consacré à Mike Pence, son rôle à la Maison Blanche et sa relation avec le président américain, on apprend que que ce dernier a blagué, lors d'une réunion, sur le fait que son vice-président voulait "pendre tous les gays".

Par cette réflexion Trump semble avoir voulu moquer le caractère ultra-religieux de Pence. Il n'en reste pas moins que faire une blague sur un tel sujet a de quoi choquer. La Maison Blanche a d'ailleurs démenti la blague en question pourtant étayée dans l'article par des témoignages.

Elle choque d'autant plus que le président américain appuie bel et bien les adversaires de l'égalité par sa politique qui déconstruit peu à peu des pans entiers de la politique inclusive mise en place par barack Obama.

La semaine dernière encore, Trump a déclaré aux participants de l'organisation homophobe Family Research Council "qu'ils ne seraient plus réduits au silence".

S'il est moins bigot que son vice-président, Trump n'en néglige pas pour autant le poids de l'aile la plus conservatrice de son électorat par des déclarations ou des mesures symboliques anti-gays comme l'interdiction de l'armée aux transgenres ou le boycott récent d'une cérémonie symbolique devant le Stonewall Inn de New York.

Une grande partie son électorat est constituée de chrétiens évangéliques - comme Pence - qui rejettent l'égalité de traitement des homosexuels et des lesbiennes.
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image