Mondial gay
22/07/2018

Actu » Actualite

 

Inquiétudes après le rachat de Grindr par une société chinoise

Visites 263 personnes intéressées
Actu Actualite Inquiétudes après le rachat de Grindr par une société chinoise
D'anciens responsables de services de renseignement ont fait part de leurs inquiétudes après le rachat de l'application de drague gay Grindr par une société chinoise.

Grindr, l'application de rencontres gay la plus populaire au monde, a été entièrement acquise ce mois-ci par le géant chinois de technologie Kunlun Group Limited.

La société chinoise a acheté Grindr pour 400 millions de dollars en rachetant la participation détenue par le fondateur et PDG de Grindr, Joel Simkhai.

Les nouveaux propriétaires ont opéré un remaniement au sommet de l'entreprise, nommant Yahui Zhou au poste de PDG intérimaire et Wei Zhou au poste de vice-président exécutif et directeur financier.

Mais les experts en sécurité ont exprimé leur inquiétude suite à la vente. Ils redoutent que Grindr puisse devenir une source d'information pour les services de sécurité chinois.

Le quotidien américain "Washington Post" rapporte dans une édition récente que des experts du renseignement chinois ont averti que l'application pourrait être utilisée "dans le cadre des opérations de renseignement et d'influence étrangère aux Etats-Unis".

Selon le journal, Pékin a récemment collecté des données à travers le monde "pour constituer des fichiers sur des étrangers à des fins de renseignement".

Peter Mattis, ancien analyste du renseignement américain a déclaré au quotidien que les entreprises chinoises font souvent face à des pressions afin qu'elles transmettent des données au gouvernement pour des raisons de prétendue "sécurité publique". Pour lui, l'acquisition de sociétés technologiques américaines ouvre la porte au contrôle de Pékin.

Mais le directeur marketing de Grindr, Peter Sloterdyk, a déclaré que la société utilise une technologie de pointe pour protéger les données des utilisateurs et qu'elle reste une société américaine soumise aux lois des États-Unis.

Joel Simkhai, ancien PDG de Grindr, quant à lui, se dit confiant dans l'engagement de Grindr et Kunlun "à construire la tolérance, l'égalité et le respect dans le monde entier". 
Commentaires
Laissez ce champ vide
Indroduisez le code de l’image